Appel à la prudence et au respect de la réglementation en matière de brûlage des végétaux

Les sapeurs-pompiers de la Haute-Vienne invitent la population à une grande vigilance en ce début de saison printanière et souhaitent une sensibilisation particulière sur les risques d’incendie sur le territoire départemental.

 

Les prochaines conditions climatiques vont favoriser les particuliers à entreprendre des travaux de jardinage et envisager notamment des écobuages et des destructions de végétaux par le feu. 

La non prise en compte du vent, l’absence de pare-feu, le défaut de surveillance ou le manque de premier moyen d’extinction voire même d’alerte des secours ont encore conduit, l’an passé, de simples brûlages dirigés, vers des incendie de broussailles, de cultures ou de forêts.

Ces imprudences ou le non respect de la réglementation, peuvent également entraîner des conséquences bien plus graves comme des intoxications par les fumées, des brûlures et bien sûr des accidents de circulation routière lorsque des fumées se propagent sur les routes, limitant considérablement la visibilité. 

 

Il semble nécessaire et indispensable de rappeler les règles de prudence concernant l’emploi du feu et d’appeler les professionnels et les particuliers au respect des règles et à la vigilance : 

« Un particulier n’a pas le droit de brûler ses déchets ménagers à l’air libre. Les déchets dits « verts » produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers. Ainsi, il est notamment interdit de brûler dans son jardin : l’herbe issue de la tonte de pelouse, les feuilles mortes, les résidus d’élagage, les résidus de taille de haies et arbustes, les résidus de débroussaillage, les épluchures. Les déchets verts doivent être déposés en déchetterie ou dans le cadre de la collecte sélective organisée par la commune. 

Si votre déchetterie est fermée, vous pouvez stocker vos déchets en attendant qu’elle rouvre, ou profiter de ces semaines de confinement pour commencer à réaliser votre propre compost ou broyer vos déchets . »

Brûler ses déchets verts dans son jardin peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 €. 

La pratique du brûlage des déchets verts qui présente des risques pour la sécurité des personnes et des biens, est soumise au respect de la réglementation et des consignes de sécurité et de prudence. Cette pratique n’est autorisée que pour les forestiers et agriculteurs dans des conditions particulières de sécurité.

En Haute-Vienne, la pratique de l’écobuage et des feux de plein air est réglementée par l’arrêté préfectoral n° 2013–163 du 9 juillet 2013

A ce titre, il est interdit, sur l’ensemble du département, à compter du 1er mars et jusqu’au 15 octobre de chaque année, de procéder, sans autorisation, à un écobuage ou à une incinération de végétaux à moins de 200m des bois, forêts et la lande

 

1 feu sur 2 est la conséquence d’une imprudence

Les sapeurs-pompiers de tous les centres du département ont été mobilisés, de trop nombreuses fois : 

208 en 2020 et 49 fois en ce début 2021, pour lutter contre ces types de feux volontaires, allumés dans le but de détruire simplement des déchets de taille ou des végétaux sur pied.

 Retrouvez la campagne nationale de prévention de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France #VigilanceFeuxDeForet lancée en juin 2020. Pour sensibiliser au risque de feux de forêt, Romain Langasque, golfeur français professionnel, démontre l’importance d’entretenir son jardin. Découvrez, en vidéo, le message fort que ce sportif a voulu délivré !